La scolarité L'hyperactivité La dyscalculie La dyslexie Q.I.

LE BILAN PSYCHOLOGIQUE


Proposé par le psychologue ou demandé par l’école ou un médecin, le bilan psychologique est une évaluation du fonctionnement de l’enfant, autant intellectuel qu’affectif à un instant de son développement.
Il se constitue de tests standardisés et souvent de deux parties qui évaluent deux aspects différents de la personnalité mais qui dépendent étroitement l’un de l’autre:

- Un bilan cognitif, intellectuel :


Pour mesurer le niveau intellectuel d’une personne, le psychologue dispose de plusieurs tests qui n’évaluent pas le même type d’intelligence. Le test utilisé est choisi en fonction de la difficulté de l’enfant et de son âge.
La correction des tests d’intelligence débouche sur le calcul d’un quotient intellectuel QI qui permet de situer l’enfant par rapport à la moyenne d’une population référence du même âge.
Le chiffre n’a donc aucune valeur prédictive en terme de réussite scolaire ou professionnelle. Il donne simplement une évaluation de la qualité des outils intellectuels et non ce que le sujet va en faire, s’il va les mettre à profit ou les laisser inexploités.
Ainsi, nous sommes parfois confrontés à un constat paradoxal : un QI élevé ne correspond pas nécessairement à une réussite scolaire alors qu’un enfant dont le QI est en dessous de la moyenne peut avoir une scolarité satisfaisante jusqu'à un certain degré de difficulté. C’est pourquoi cette mesure de l’intelligence est souvent associée à un bilan de personnalité.

- Un bilan projectif, de personnalité :

Pour sonder la sphère relationnelle et intra psychique, les psychologues utilisent des tests dits « projectifs », ou tests de personnalité.
L'analyse des épreuves projectives liée au résultat à l'épreuve de niveau, va permettre de comprendre pourquoi et comment l'enfant ne peut exploiter au mieux ses ressources intellectuelles par exemple.
Le bilan de personnalité évalue les processus affectifs sous-jacents de la personnalité. Il comprend un test projectif adapté à l’âge de l’enfant auquel s’ajoute un test de dessin, ou une autre épreuve.

Le bilan psychologique est comme une photographie à un moment donné des capacités cognitives et du fonctionnement psychique du sujet.
Les résultats sont en effet susceptibles d’évoluer dans le temps selon le développement psychologique et affectif du sujet, il ne s’agit pas de l’enfermer dans une définition qui tenterait de dire tout de lui ou de sa pathologie. C’est le sujet et sa souffrance qui sont au centre du travail, et non la nécessité d’émettre un jugement à son propos. Dans ce cadre là, le bilan psychologique est l’occasion d’une rencontre avec un sujet en difficulté, un moment privilégié pour être à l’écoute de sa souffrance et de ce qu’il en dit à son insu, sans autre arrière pensée que celle de lui venir en aide.
Le bilan psychologique est par ailleurs tout à fait indiqué dans le cadre scolaire lorsque l'enseignant souhaite avoir l'avis d'un psychologue sur un redoublement ou un saut de classe chez un enfant précoce.

Pour plus de détails sur les tests employés cliquer ici
Site designed by B et F
Copyright © B&F sprl 2008
- Tous droits réservés -